Imprimer des organes humains en 3D !

L'imprimante 3D a la cote ! Chacun peut s'en procurer une pour quelques centaines d'euros et réaliser avec, figurines, maquettes, pièces pour prototypes personnels, etc.

Mais il est une technique dont les médias sont particulièrement friands ces derniers temps : la bio-impression 3D.

Quésaco ? L'impression de tissus vivants, voire d'organes entiers, à partir d'une "bio-encre".

Afficher l'image d'origine

Année 2263 : en à peine quelques dizaines de secondes, des chercheurs de New York parviennent à reconstituer parfaitement, par impression 3D, le corps d'une jeune femme de 22 ans à partir d'une simple main. Une scène tirée du film Le Cinquième Elément, de Luc Besson (1997). Pure science fiction ? Pas tout à fait...

suite : http://www.franceculture.fr/sciences/imprimer-des-organes-en-3d

SUIVI D'UN AUTRE ARTICLE :

Comme vous le savez, l’impression 3D est depuis quelques temps au cœur des nouvelles technologies en vogue. Utilisée dès lors pour tout type de travaux (Aéronautique, armée, maquettes etc…) l’impression tridimensionnelle représente une réelle opportunité pour le domaine de la recherche et de la médecine dont les champs d’application n’ont aucune limite si ce n’est éthique.

 

Tout d’abord, ce terme d’impression tridimensionnelle est la création d’objets en trois dimensions réalisée à l’aide d’une imprimante 3D, d’un fichier numérique, et de certains matériaux (métal, plastique, céramique, résine).Concrètement, l’imprimante 3D construit l’objet couche par couche : dans un premier temps, elle le découpe en milliers de « tranches » et les superpose pour créer l’objet final.

 

L’impression 3D n’en est pas à son coup d’essai : Elle a prouvé sa valeur depuis plusieurs mois à travers divers expériences. En effet utilisée dans divers domaines tels que l’industrie, mais aussi dans les biens de consommation ou pour visualiser des projets, pour déterminer la viabilité d’un objet ou d’un projet etc…

 

Aujourd’hui utilisée en médecine comme fabrication de prothèses et implants sur mesure, l’impression 3D s’élargit également à la création d’une matière semblable à l’os et à des exosquelettes personnalisés. Cependant, il reste énormément de progrès à faire dans le domaine de la médecine. En effet, aujourd’hui, on estime qu’il faudrait environ 10 jour pou imprimer un foie ou un lobe d’oreille. Les avancées technologiques dans ce secteur sont prometteuses et on peut espérer a terme, pouvoir créer tous les organes du corps humain et beaucoup plus rapidement. A l’heure actuelle, « seulement » les tissus, les lobes d’oreille, des foies et des os ont pu être réalisés grâce à une impression 3D.

 

L’année dernière par exemple, un chinois de 12 ans s’est fait implanté une vertèbre imprimée en 3D afin de limiter la propagation de son cancer des os. La prothèse a tenu et permet d’espérer sur le long terme de grandes avancées et de grandes opportunités pour la chirurgien et la médecine.

 

Les coûts sont cependant très élevés allant jusqu’à 100 000€ pour une imprimante 3D industrielle. De plus, des incertitudes planent quant à l’éthique et la qualité des organes. Des chercheurs mettent en garde depuis plusieurs mois contre la production incontrôlée des organes en 3D. D’autres théories visent à sensibiliser le rapport Homme-Machine que pose l’impression d’organes crées artificiellement.

Malgré tout, l’impression 3D reste une importante avancée technologique notamment dans le domaine de la médecine et prévoit un avenir prometteur contre la plupart des maladies et pour la chirurgie.

source : https://tomorrowtechnology.wordpress.com/2015/02/21/limpression-3d-et-les-organes-un-pas-vers-la-medecine-de-demain/

Écrire commentaire

Commentaires : 0