Moteur mixte à l'eau : l'étonnante invention d'une entreprise bretonne

Le fantasme du moteur à eau fait son grand retour. Mais cette fois, c’est du sérieux ! Une entreprise bretonne a en effet mis au point un procédé tout à fait remarquable… et remarqué !

L’idée n’est pas de remplacer les carburants traditionnels par de l’eau mais d’en limiter considérablement la consommation… grâce à l’eau ! Et ça marche. Cette invention française permet en effet d’économiser entre 20 et 50% du carburant habituellement consommé (gazole, essence ou GPL) !

Crédit photo : LBME
Crédit photo : LBME

Laurent Balthazar dirige LBME, l’entreprise qui a mis au point cet étonnant dispositif. Voici ce qu’il a expliqué au Figaro :

« Il s’agit d’apporter de l’eau sous forme pulvérisée pour améliorer le rendement du moteur ».

Une idée toute simple, mais diablement redoutable : l’eau pulvérisée réduit la température de combustion et rend ainsi le processus plus efficace et plus économe.

Crédit photo : source
Crédit photo : source

Il suffisait d’y penser et, d’ailleurs, Laurent Balthazar ne s’en vante pas :

« Ce principe est connu depuis 1865 ! »

L’économie de carburant réalisée dépend de la charge du véhicule et de la régularité de la conduite. Autrement dit, plus le véhicule sera lourd et progressera à une vitesse constante, plus l’économie réalisée sera grande. Idéal, donc, pour des camions, des tracteurs ou des bateaux qui peuvent consommer jusqu’à moitié moins de carburant.

En revanche, pour une petite voiture citadine, les gains seront moins importants… mais pas négligeables pour autant : certains témoignages rapportent une économie de 1,5l pour 100 km ! Le dispositif aurait même fait gagné 300 km d’autonomie supplémentaire à une 306 : au prix de l’essence, ce n’est pas rien !

Un vrai coup de pouce pour le porte-monnaie donc, mais pas seulement ! L’invention de LBME permet aussi au moteur d’émettre moins de carbone. Une nette réduction de 20%… et parfois même plus. Là aussi, tout dépend du type véhicule et de conduite.

«Sur une voiture, nous avons pu mesurer que le rejet de CO2 dans l’atmosphère a été réduit de 70% après l’installation du kit.»

Crédit photo : LBME
Crédit photo : LBME

Ce kit coûte autour de 300 euros. Le réservoir d’eau résiste au gel. Il faut le remplir avec de l’eau de pluie ou de l’eau déminéralisée tous les 1 000km et le remplacer tous les 150 000km.

Sans surprise, les commandes explosent ! Une bonne nouvelle pour notre porte-monnaie, une excellente nouvelle pour notre planète !

Source : http://positivr.fr/lbme-moteur-eau-invention/

Écrire commentaire

Commentaires : 0