L'éolien a créé près de 2 000 emplois en France en 2015

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/97/11_turbines_E-126_7,5MW_wind_farm_Estinnes_Belgium.jpg/647px-11_turbines_E-126_7,5MW_wind_farm_Estinnes_Belgium.jpg

Le développement de l'éolien en France a retrouvé un rythme soutenu.

Près de 2.000 emplois ont été créés l'année dernière.

L'énergie éolienne est en pleine croissance en France. De quoi booster les emplois sur le territoire. Selon la deuxième édition de l'Observatoire de l'éolien publiée par France énergie élolienne (FEE), ils ont progressé de 15,4% en 2015 par rapport à 2014. La progression est même de 33% en deux ans ! Au total, la filière emploie désormais 14.470 emplois directs dans 790 entreprises.

L'an dernier, la France a dépassé le cap des 10.000 mégawatts (MW) installés sur le territoire, qui couvrent un peu moins de 5% de la consommation électrique des Français.

Ce constat "confirme la bonne dynamique de la filière industrielle de l'éolien", note FEE dans cet observatoire. Le secteur se renouvelle aussi avec le top départ de l'éolien flottant dans l'Hexagone . Le gouvernement a désigné deux lauréats à l'appel d'offres lancé en 2015. Quadra et Eolfi-CGN ont été choisis pour construire des fermes pilotes au large des côtes françaises.

La France encore en retard

Toutefois, la France reste encore en dessous du rythme de croissance nécessaire pour atteindre les o bjectifs fixés en matière de développement de l'éolien d'ici 2020 . La directive européenne de 2009 prévoit que les énergies renouvelables représentent en France 23% de la consommation finale brute d'énergie dès 2020. En 2015, cette part n'était que de 14,9%, en hausse modeste de 0,4 point sur un an. On est donc encore loin des objectifs.

L'éolien en mer, avec six parcs en projets mais aucun encore réalisés, ni même en construction, explique en partie le retard à attendre en 2020. La sortie d'Areva de l'éolien en mer et le rachat d'Alstom ont sonné le glas des grandes ambitions de l'Etat dans le secteur.

"La nécessaire sécurisation des volumes et la stabilité réglementaire seront les gages de la croissance future", explique Olivier Perot, président de FEE. En cause de ce dynamisme par encore suffisant, les incertitudes autour du mécanisme de soutien à l'éolien, toujours pas validé par la Commission européenne. Les procédures ralentissent aussi la réalisation des projets, ainsi que les débats touchant à "l'optimisation de l'espace", notamment la cohabitation avec des radars et des sites de manoeuvres militaires.

Source : http://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/0211286053919-leolien-a-cree-pres-de-2000-emplois-en-france-lan-dernier-2027278.php#xtor=RSS41

Écrire commentaire

Commentaires : 0