Accès à l’eau potable : l’invention géniale de cet ingénieur nantais

Un ingénieur français est à l’origine d’une petite révolution dans les eaux troubles de l’accès à l’or bleu : l’eau potable.
Le Safe Water Cube permet d’assainir n’importe quelle eau de surface en un clin d’œil, sans recours aucun aux énergies fossiles ou à des produits chimiques.
Plusieurs exemplaires sont actuellement en route vers Haïti, où l’ouragan Matthew a frappé, laissant une fois de plus la population dans la dévastation morale et matérielle.

1 000 litres d’eau potable en une heure seulement

 

Produire 1 000 litres d’eau potable par heure, voilà la promesse faite par le Safe Water Cube, une fontaine à eau innovante imaginée par l’ingénieur nantais Jean-Paul Augereau. À la vue du cube, qui se tient à 1,20 mètre du sol, on aurait d’abord du mal à penser qu’un système en apparence aussi simple soit capable de réaliser telle prouesse. Pourtant, la simplicité est ici gage de qualité.

 

Le Safe Water Cube bat même des records en termes de facilité d’utilisation et d’entretien. Ne nécessitant aucune alimentation électrique, le dispositif fonctionne entièrement de façon mécanique et à l’aide d’une manivelle et de cinq filtres conçus pour garantir l’assainissement de l’eau. Il s’agit ici d’un traitement par ultrafiltration, qui ne nécessite donc pas de produit chimique et permet de stopper virus et bactéries qui pourraient entraîner diarrhées, choléra et hépatites. Pour autant, les minéraux naturellement contenus dans l’eau ne sont pas détruits. L’entretien, quant à lui, se fait simplement à l’aide d’une brosse ou d’un peu de vinaigre.

 

Autre atout de cette fontaine écologique et d’utilité générale : sa mobilité. Le cube en inox se déplace facilement, permettant à ses utilisateurs de s’approvisionner aux abords de n’importe quel point d’eau. L’eau de toute source (lac, rivière, mare ou puits) peut désormais être bue en cas de besoin. De même, il est possible d’alimenter le cube à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Les pastilles de chlore, quant à elles, ne sont plus nécessaires. L’eau est filtrée, débarrassée des bactéries, naturellement.

 

 

 

Offrir l’eau potable aux 750 millions de personnes qui n’y ont pas accès 

 

Le but de cette fontaine d’un nouveau type est bien évidemment de pouvoir permettre en toute occasion un accès à l’eau potable aux populations qui s’en verraient privées. Dans le monde, on compte environ 11% de la population qui n’ont pas accès à une eau adaptée à la consommation, dont une large majorité vient des régions rurales. Autre fait marquant, on estime que chaque jour, environ 1 000 enfants décèdent des suites d’une maladie diarrhéique. En cas de catastrophes naturelles, les réserves en eau potable ou les infrastructures des pays touchés sont souvent endommagées, et ne permettent plus un approvisionnement constant ou sécurisé.

 

Permettre l’accès à l’eau potable dans ces conditions relève donc bien souvent de l’urgence. Une urgence bien comprise par Jean-Paul Augereau, qui fait aujourd’hui tout ce qui est en son pouvoir pour distribuer Safe Water Cube dans les pays qui en ont le plus besoin. Ainsi, quelques unités ont déjà été distribuées dans des pays comme le Cameroun, le Sénégal, le Sri Lanka ou l’Inde. Alertés de la situation haïtienne, l’ingénieur et la ville de Nantes, qui soutient le projet, ont décidé d’envoyer une quinzaine de fontaines vers le pays. À ce jour, ces actions sont permises par le financement d’associations, mais aussi par la participation de la municipalité nantaise qui réoriente les fonds de 0,5% des factures d’eau.

Source : https://mrmondialisation.org/eau-potable-linvention-geniale-de-cet-ingenieur-nantais/

Écrire commentaire

Commentaires : 0