Nantes: La chaleur des ordinateurs utilisée pour chauffer l'eau des habitants

 

Christophe Perron, président de Stimergy, fondateur de la chaudière numérique au nord de Nantes.
Christophe Perron, président de Stimergy, fondateur de la chaudière numérique au nord de Nantes. - F.Brenon/20Minutes

« Je me suis dit que c’était dingue d’utiliser de la climatisation pour faire baisse la chaleur alors qu’on avait justement besoin de cette chaleur tous les jours dans notre quotidien. » Voilà comment Christophe Perron, président-fondateur de la start-up Stimergy, a eu l’idée d’inventer en juillet 2013, à Grenoble, la première chaudière numérique de France : des serveurs informatiques sont installés à proximité directe d’habitations et la chaleur qu’ils produisent est utilisée pour chauffer l’eau distribuée aux habitants.

Trois ans plus tard, le bailleur social Nantes métropole habitat fait confiance à Stimergy et renouvelle l’expérience dans un immeuble de 40 logements à Nantes-nord. Des serveurs informatiques, loués par une société américaine, ont été positionnés depuis cet été dans une cuve métallique, au sous-sol de l’immeuble Albert-Londres, près du centre de détention.

 

40 % d’économies d’énergie

 

« La chaleur émise par les composants électroniques est récupérée, acheminée par des tuyaux jusqu’à un ballon tampon puis intégrée au circuit d’eau chaude sanitaire, explique Christophe Perron. Le système permet de réaliser environ 40 % d’économies d’énergie sur l’eau chaude du bâtiment. C’est très fiable, la production est continue toute l’année. »

Dans un premier temps, les locataires ne verront quasiment pas la différence sur leur facture car les charges sont mutualisées sur une grande partie du parc social. Mais si les charges venaient à être individualisées (c’est en projet), le dispositif permettrait d’économiser de 80 à 150 euros par an par logement.

 

« C’est la technologie numérique au service de la qualité de vie et de l’écologie, se félicite Johanna Rolland, maire de Nantes. Cela démontre parfaitement comment l’innovation collective contribue à inventer la ville de demain. »

 

D’autres projets similaires sur l’île de Nantes

 

Quant à Stimergy, il loue ses serveurs à des entreprises ayant besoin de stocker des données à des tarifs très attractifs grâce à l’absence de climatisation. « Cela permet de diviser par deux la facture électrique. C’est plusieurs milliers d’euros économisés sur un an », assure Christophe Perron.

La chaudière numérique de Nantes-nord ne devrait pas rester seule très longtemps. Nantes métropole prévoit de déployer deux projets identiques sur des immeubles de l’île de Nantes, alimentant près de 200 logements sociaux. Le nouvel établissement qui abritera en 2019 les Bains-douches municipaux et un restaurant social pour sans-abri, toujours sur l’île de Nantes, devrait aussi disposer d’une chaudière numérique.

Source : http://www.20minutes.fr/nantes/1972883-20161205-nantes-chaleur-ordinateurs-utilisee-chauffer-eau-habitants

Écrire commentaire

Commentaires : 0