Une usine électrique en caoutchouc

Des chercheurs de l’Empa ont développé un matériau élastique qui produit de l’électricité lorsqu’on le déforme. Il pourrait à l’avenir s’utiliser comme capteur, être intégré à des vêtements ou même implanté dans le corps humain, par exemple pour alimenter en électricité les stimulateurs cardiaques.

Elastique, organique, mince – des propriétés que l’on ne penserait pas être à première vue attribuables à un capteur ni même encore à un générateur de courant.

Pourtant le nouveau matériau que des chercheurs de l’Empa ont développé est précisément cela: un mince film organique élastique qui produit de l’électricité lorsqu’on l’étire ou le comprime.

Ce film, une sorte de caoutchouc, pourrait s’incorporer à des commutateurs, des vêtements, des robots ou même dans le corps humain pour surveiller des activités, enregistrer des contacts ou produire de l’électricité en le déformant, par exemple pour alimenter des appareils implantés tels que les stimulateurs cardiaques.

Lire la suite

Des vitrages transparents photovoltaïques pour alimenter en partie les véhicules

La création d’une filière photovoltaïque sur substrat souple pour le transport : voici l’ambition du projet Solar Smart Mobility lancé en septembre 2017 à l’initiative d’un consortium formé par trois industriels français.

Soutenu à hauteur de 2,8 millions d’euros par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME, il sera coordonné par Sunpartner Technologies – qui fabrique d’ores et déjà des vitrages photovoltaïques dans son usine de Rousset.

Ce consortium ambitionne de développer des solutions de production d’énergie solaire à partir de films photovoltaïques souples, embarquées à bord des véhicules de transport.

Lire la suite

Une source d’énergie qui s’inspire de l’anguille électrique

L’Institut Adolphe Merkle de l’Université de Fribourg, l’Université du Michigan et celle de San Diego, Californie, ont développé une source d’énergie qui s’inspire de l’anguille électrique.

Publiée dans le magazine scientifique Nature, une nouvelle étude montre que des batteries auto-alimentées utilisées pour des applications biologiques, telles que des pacemaker ou des prothèses, pourraient devenir une réalité.

 

L’anguille électrique leur a donné la bonne impulsion: implanter dans le corps humain des sources d’énergie auto-rechargeables pour des dispositifs tels que des stimulateurs cardiaques, des senseurs, des prothèses ou encore des pompes administrant des médicaments, voilà le défi que se sont lancés les chercheurs de l’Institut Adolphe Merkle de l’Université de Fribourg, l’Université du Michigan et l’Université de San Diego, Californie.

L’intégration de technologies au cœur d’un organisme vivant requiert, en effet, une source d’énergie biocompatible, flexible et capable de se recharger à l’intérieur-même du système biologique. Un tel procédé éliminerait la nécessité de chirurgie de remplacement et pourrait également alimenter des dispositifs mobiles, tels que des lentilles de contact à affichage intégré.

Lire la suite

Caleb Charland génère de l'électricité avec des fruits et des légumes

Ce photographe a eu une idée aussi simple que lumineuse : produire de l'électricité à l'aide de fruits et de légumes. Et ça fonctionne ! Génial.

Lorsque vous étiez enfants, avez-vous déjà tenté de fabriquer une pile électrique biologique ? Aussi insolite que l’idée puisse paraître, c’est tout à fait possible. Partant de ce principe, le photographe Caleb Charland a mis en place de surprenantes installations éclairées par le vivant.

 

C’est en se basant sur un projet scolaire des plus classiques, la batterie de pommes de terre, qu’est née l’idée du projet « Back to light« . En insérant un clou galvanisé d’un côté d’une patate et un fil de cuivre de l’autre, un petit courant électrique est généré. Un phénomène électrique simplissime absolument fascinant aux yeux de Caleb Charland, qui décide d’en faire un projet artistique.

Lire la suite

Après les dents, des biologistes ont découvert comment faire repousser un bras

Queue de lézard. Dans la nature, certains animaux sont capables de faire repousser un de leurs membres lorsqu’il a été sectionné. C’est notamment le cas des lézards, des étoiles de mers, de certains poissons et de certains amphibiens. Chez l’homme, la tâche est plus ardue.

Les cellules souches du fœtus ont le pouvoir de se muer en n’importe quelle autre cellule pour fabriquer un os, un muscle ou encore un neurone. Hélas, elles perdent cette capacité à la naissance. Résultat, notre organisme n’a pas le matériel nécessaire pour reconstituer une partie de notre corps.

Lire la suite

Piéger la lumière grâce aux ailes de papillons

La nature en général, et le monde animal en particulier, sont une excellente source d’inspiration pour les scientifiques, comme le confirme une nouvelle étude parue dans la revue Science advances du 18 octobre. Cette fois-ci, des chercheurs de l'Institut de technologie de Californie (Caltech) et de l'Institut allemand de technologie de Karlsruhe (KIT) proposent d’améliorer la performance des cellules photovoltaïques, utilisées par exemple dans les panneaux solaires, en s’inspirant des qualités des ailes de papillons.

Les ailes de Pachliopta aristolochiae, un papillon noir d’Asie, se caractérisent, comme son nom l’indique, par leur pigmentation foncée. Elles sont recouvertes de structures d’échelles micro- et nanométriques qui captent la lumière du Soleil provenant de diverses directions et présentant différentes longueurs d’ondes. En outre, la structure de ces ailes, composée d’arêtes et de trous minuscules, offre une bonne stabilité mécanique, tout en assurant une captation efficace de la lumière. (schéma ci-dessous)

Lire la suite

A bord du premier train «zéro émission» roulant à l'hydrogène

Alstom a mis au point un train régional roulant grâce à des piles à combustible.

Une innovation pour en finir avec les motrices diesel ultrapolluantes.

La Basse-Saxe en acheté 14 exemplaires;

Casquette orange fluo vissée sur la tête et gilet assorti, le conducteur confortablement installé dans sa cabine de pilotage vitrée donne une légère impulsion de la main sur le joystick et le train bleu siglé «H0» pour «hydrogène zéro émission» s’ébranle tout en souplesse, sans autre bruit que celui du roulement de ses bogies sur les rails.

«Ce qui est le plus impressionnant pour un conducteur habitué aux automotrices diesel, c’est le silence qui contraste avec la puissance immédiatement disponible.

Lire la suite

De nouvelles assiettes écolo à base de feuilles d'arbre en Thaïlande

Alors qu’elle visite un temple du nord de la Thaïlande, Samorn Hiranpraditsakul, chercheuse en génie industriel, est choquée par les piles d’assiettes et de contenants en polystyrène jetés dans l’environnement par les citoyens et touristes.

Le recours au tout jetable s’est généralisé ces dernières années et un retour en arrière semble inespéré avant de nombreuses années.

L’idée fait son chemin et au bout d’un an de recherche, l’équipe dirigée par Sirintip Tantanee a finalement trouvé l’alternative idéale, notamment inspirée des tapari népalais : les feuilles d’arbres récoltées comme matériau de base.

Lire la suite

En Charentes-Maritimes, il invente une bouteille 100% biodégradable

 

Grâce à un procédé dont il tient à garder le secret, Nicolas Moufflet est capable de transformer, à l’aide de déchets de canne à sucre, de noyaux d’olives, de roseaux ou de pépins de raisin en bouteille.

On sait juste que pour parvenir à un tel résultat, il passe de petites éprouvettes en sucre dans une immense machine en forme de cube. Voici ce qu’il a confié à France Bleu :

« Les éprouvettes passent dans un four où elles sont chauffées. Ensuite elles rentrent dans un moule taillé sur mesure pour obtenir les flacons demandés. La seule chose que je peux vous dire c’est qu’il y a du sucre, le reste, c’est secret! »

Lire la suite

Une jeune américaine de 11 ans vient de créer une sonde pour détecter l’eau contaminée au plomb.

Gitanjali Rao a seulement 11ans. A cet âge, vous entriez à peine en classe de 6ème. Elle n’a pas perdu de temps. La jeune fille vient de remporter le prix de « meilleure jeune inventrice » aux Etats-Unis.

En effet, elle a crée une sonde qui détecte l’eau contaminée au plomb.Et son invention est plus efficace que les systèmes déjà existants.

Il n’existait auparavant que deux techniques. L’utilisation de bandelette-test, peu chère mais également peu fiable. Et l’envoie d’un échantillon d’eau à un laboratoire spécialisé. Mais cette technique est impossible dans la vie quotidienne, tant elle prend de temps et d’argent.

De plus, pour un résultat fiable, il faudrait recommencer l’opération tous les jours.

Lire la suite

Bioluminescence : Glowee s’inspire du vivant pour réinventer la manière de s’illuminer

 

Glowee est une startup biomimétique, qui utilise la bioluminescence pour produire de la lumière naturelle et écologique. Une innovation aux applications multiples.

 

Entretien avec Geoffroy de Bérail, chef de l'exploitation de Glowee.

Lire la suite

UN TOIT EN BÉTON TRÈS FIN POUR RÉCOLTER DE L'ÉNERGIE SOLAIRE

Des chercheurs de l'Institut fédéral suisse de Technologie (ETHZ) à Zurich, ont développé une nouvelle forme de toit incurvé en béton ultra fin, capable de produire de l'énergie solaire. Ce toit au design très original devrait permettre de générer plus d'énergie que le bâtiment n'en consomme.

 

VIDEO  CI-DESSOUS

Lire la suite

Cette route révolutionnaire emmagasine la chaleur estivale pour la restituer en hiver

Lire la suite

Cette batterie révolutionnaire 5 fois moins coûteuse que les autres stocke l’énergie en “respirant”

 

La batterie mise au point par les chercheurs du prestigieux MIT permet de stocker de l’énergie sur le long terme, pour un coût cinq fois inférieur à celui des technologies existantes et avec une densité d’énergie très élevée. On vous en dit plus sur ce nouveau concept.

Lire la suite

L'EcoStock Une solution innovante de valorisation de l’énergie par le stockage de chaleur

L'EcoStock est une pile rechargeable en chaleur (jusqu'à 1000°C) placée dans un container maritime isolé de l’intérieur.

 

L'EcoStock est une unité standardisée permettant de récupérer et valoriser la chaleur perdue des industries. Cette énergie récupérée peut ensuite être restituée sous forme de chaleur, d'électricité, de froid ou de vapeur.

 

L’utilisation d’un container rend l'EcoStock modulaire en puissance et capacité, transportable et plug&play pour une plus grande flexibilité dans la valorisation de l’énergie récupérée.

 

Exploitant des matériaux de stockage thermique issus de l’économie circulaire, fabriqués à partir de déchets ou coproduits industriels, l’EcoStock est une solution à bas coûts (faible CAPEX et OPEX), qui présente une longue durée de vie et nécessite très peu de maintenance.

 

Lire la suite

Les yeux des insectes inspirent la structure des nouvelles cellules d’un panneau solaire

Des scientifiques de l’Université de Stanford ont utilisé les yeux terrifiants d’un insecte  pour aider dans le développement de cellules solaires avec un matériau photovoltaïque fragile.

 

 

VIDEO  CI-DESSOUS

 

Lire la suite

Restauration écologique du littoral agathois : PROJET X REEF, une première en Méditerranée !

Les 14 km du littoral de la commune d’Agde (Hérault) et de l’Aire Marine Protégée de la côte agathoise font l’objet depuis de nombreuses années de balisages avec corps-morts pneus/béton ou béton pour l’installation de la bande littorale des 300 m.

La restauration écologique du littoral agathois est en marche. Le projet piloté par la ville d’Agde consiste à optimiser et expérimenter un nouveau type de balisage de la bande littorale des 300 mètres, dans le périmètre de l’Aire marine protégée de la côte agathoise, le site Natura 2000 marin et géré par cette commune.

Le projet est financé par le ministère de l’Écologie dans le cadre d’un contrat Natura 2000 marin. X Reef, le dernier de six modules expérimentaux conçus avec la start-up montpelliéraine Seaboost a été immergé au large de la plage de Rochelongue, vendredi après-midi en présence notamment de Gilles d’Ettore, le maire d’Agde. Une première en mer Méditerranée.

VIDEO  DETAILLEE  CI-DESSOUS

Lire la suite

La France inaugure sa première éolienne en mer : Floatgen

 

La France, qui a accumulé un retard conséquent dans le domaine, a inauguré vendredi sa première éolienne en mer, sur le port de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), où elle a été assemblée avant d'être remorquée et mise en service au large du Croisic début 2018.

 

Baptisée "Floatgen", cette première éolienne offshore de France, de taille modeste par rapport à celles qui seront amenées à lui succéder, a la particularité d'être flottante. Une technologie encore émergente, puisqu'il n'existe aujourd'hui que six démonstrateurs à travers le monde, notamment au Japon, contre plus de 3.600 éoliennes dites "posées" (accrochées au fond de la mer).

                          VIDEO CI-DESSOUS :

Lire la suite

Des étudiants hollandais construisent une voiture durable fabriquée à partir de betteraves à sucre et de lin

Les étudiants de l’Université de Technologie d’Eindhoven aux Pays-Bas ont conçu et construit une voiture légère à l’aide de résines dérivées de betteraves sucrières et de lin. Seules les roues et la suspension sont constituées de matériaux classiques. La voiture, qui pèse seulement 310 kilos, dispose de quatre sièges et a été certifiée par l’autorité néerlandaise des véhicules comme étant autorisée à rouler.

Lire la suite

Des cultures de mousse ("un mur vert") nettoient l’air urbain

Une startup allemande a conçu un espace vert connecté à internet qui est contrôlé électroniquement et élimine la pollution de l’environnement urbain.

Ce mur vert technologique haut de près de 4 mètres, encastré dans un cadre en béton, permet de nettoyer autant d’air pollué que toute une forêt, combinant l’Internet des Objets et la biotechnologie pour collecter des données tout en améliorant l’environnement urbain.

 

Créé par Green City Solutions, cet arbre n’en est pas vraiment un, mais plutôt une culture de mousse qui supprime la poussière, le dioxyde d’azote et les gaz d’ozone de l’air tout en recueillant des données météorologiques fournissant de l’électricité via des panneaux solaires et filtrant sa propre eau de pluie.

Lire la suite

Bâtiment : La brique de verre pour remplacer le panneau solaire traditionnel

Les bâtiments de toutes natures pourraient bientôt transformer l’énergie solaire en électricité sans avoir besoin de panneaux solaires, grâce à de nouvelles technologies innovantes.

Les experts en énergie renouvelable de l’Université d’Exeter (Angleterre) développent une nouvelle technique pionnière qui pourrait accélérer l’introduction généralisée de bâtiments à énergie positive grâce au photovoltaïque intégré au bâtiment (BIPV).

Lire la suite

Le panneau solaire se fond dans les façades des bâtiments

La société française Sunpartner vient d’inaugurer sa première ligne de fabrication industrielle de panneaux solaires transparents et colorés. Le marché du "solaire intégré au bâtiment" devrait représenter plus de 2,5 milliards d’euros dès 2023.

Des panneaux solaires orangés intégrés à une façade.

Sunpartner technologies

Lire la suite

Une nouvelle digue sous-marine qui génère de l’énergie grâce à la mer

Un design innovant de la société néerlandaise Waterstudio pourrait révolutionner la façon dont nous produisons de l’électricité à partir de la mer.

Waterstudio, une société néerlandaise qui se focalise sur l’urbanisme et la recherche en eau, a développé une digue flottante innovante appelée Parthenon.

Les digues ne sont évidemment pas quelque chose de nouveau, mais Parthenon se démarque par son design. Plutôt que d’être une paroi de fond solide, le Pathenon est composé de rangées de colonnes de trois pieds qui tournent lentement dans les deux sens lorsque l’eau les traverse. Ce procédé possède quelques avantages de premier ordre.

Lire la suite

Des chercheurs ont développé une méthode pour produire de la nourriture à l’aide de l’électricité et de l’air

Les chercheurs de l’Université LUT ont développé une méthode de production de cellules uniques de protéines provenant de l’air.

Des chercheurs finlandais ont découvert comment fabriquer un aliment très nutritif n’importe où, en utilisant de l’air et de l’électricité. Appelée « Food From Electricity », la recherche s’inscrit dans le cadre du projet Neo-Carbon Energy, une initiative internationale destinée à un avenir de production d’énergie entièrement exempt d’émissions. L’équipe de l’Université de Technologie de Lappeenranta (LUT) en Finlande s’est fondée avec la motivation de découvrir une méthode de production alimentaire qui a eu un impact environnemental réduit, les pratiques agricoles ont un énorme impact sur la terre dans un climat en évolution rapide, de sorte que l’équipe a conçu une manière de produire une source alimentaire qui ne requiert aucune agriculture quelconque.

Lire la suite

Des chercheurs développent des piles en utilisant du thé vert

Les dispositifs électroniques portatifs comme les bandes sportives et les montres intelligentes pourraient être plus confortables avec l’aide d’un extrait de thé vert.

Des chercheurs indiens ont inventé un dispositif de stockage utilisant un extrait de thé vert. L’appareil est flexible, compact et rechargeable, et peut être inséré dans un dispositif portable comme les montres et les bandes sportives.

Le polyphénol, qui est un élément composant le thé vert, peut être chargé rapidement et déchargé à plusieurs reprises, idéal pour un dispositif de stockage d’énergie.

La plupart des batteries sont fabriquées à partir de matériaux durables et rigides, de sorte que cette percée pourrait être le début de l’apparition de dispositifs d’énergie plus flexibles.

Lire la suite

Sono Sion : au volant du monospace solaire à 16 000 €

... les prix baissent !

 

D'un gabarit similaire à une Opel Ampera-e, la Sono Sion se veut moins chère et plus écologique.

Cette auto proposée par une start-up allemande utilise des panneaux solaires pour recharger – partiellement – sa batterie.

La Sono Sion peut récupérer jusqu'à 30 km d'autonomie chaque jour, grâce à ses panneaux solaires.

Lire la suite

L'évaporation, l'énergie renouvelable de demain ?

Imaginez un monde sans essence ni diesel, rempli d'éoliennes, de barrages, d'usines marémotrices, de centrales solaires et de centrales à évaporation.

Ce cauchemar d'industriel du pétrole semble encore assez éloigné, et nous ne sommes pas prêts à retourner à l'âge d'or de la machine à vapeur... surtout que pour faire bouillir l'eau des chaudières, il fallait du charbon. 

Pourtant, une équipe de chercheurs de l'université Columbia de New-York suggère aujourd'hui très sérieusement que l'on utilise la vapeur d'eau comme source d'énergie non polluante.

Lire la suite

Montpellier: La Grande-Motte veut utiliser la Méditerranée pour se chauffer

La Grande-Motte a lancé un ambitieux projet de thalassothermie pour chauffer les bâtiments du centre-ville.

 

La Grande-Motte se met à la thalassothermie. Rien à voir avec les spas et les saunas. Les pieds dans l’eau, la station balnéaire a décidé de profiter de la ressource de l’or bleu, et pas uniquement pour le tourisme.

Vue aérienne de La Grande-Motte — R. Mortier


Lire la suite

Cette batterie se recharge avec de la salive

Décidément, les énergies renouvelables n’ont pas fini de nous surprendre. Seokheum Choi, chercheur à la Binghamton university de New York, a mis au point une batterie électrique qui se recharge grâce une simple goutte de salive humaine ! Ça paraît complètement fou, et pourtant… Explications.

Source : Binghamton University
Lire la suite

Photosynthèse artificielle : ils transforment du CO2 en matière première

Utiliser du dioxyde de carbone (CO2) et la lumière du Soleil pour produire des molécules d'intérêt : c'est le bel objectif que s'est fixé la photosynthèse artificielle.

Encore faut-il que le système soit suffisamment efficace pour être économiquement intéressant.

Les travaux présentés récemment par des chercheurs américains ouvrent une voie prometteuse en la matière.

Lire la suite

Quand des utilisateurs du fitness contribuent à la production d’énergie

Un centre de fitness et de wellness fonctionnant entièrement à l’énergie solaire et avec la contribution sportive des utilisateurs a été mis en service le 24 août dernier dans NEST, le bâtiment de recherche et d’innovation de l’Empa et de l’Eawag, une première mondiale !

Lire la suite

Toulouse : un réseau de chaud et de froid alimenté à 100% par des déchets

La métropole de Toulouse a inauguré jeudi 7 septembre 2017, un nouveau réseau de chaud et de froid unique en France dans le quartier de la Cartoucherie.

Alimenté à 100% par la combustion de déchets, ce réseau achemine l’eau chaude dans des canalisations jusqu’à des sous-stations qui peuvent en fonction des besoins, transformer par absorption cette eau chaude en eau froide, et offrir aussi bien de la chaleur l’hiver que de la fraîcheur l’été.

Lire la suite

Energie des vagues : le belge Laminaria lève 2 millions d’euros

Laminaria, une entreprise innovante dans le domaine de la production d’énergie des vagues, a réussi à lever 2 millions d’euros auprès de nouveaux et d’anciens investisseurs.

La start-up basée en Belgique développe des solutions “intelligentes” pour récupérer l’énergie des vagues tout en mettant l’accent sur l’efficacité et la fiabilité. Une version à l’échelle 1/5ème du démonstrateur a déjà été testée avec succès dans la Mer du Nord en 2015.

Lire la suite

Et si on faisait du biocarburant avec le fatberg londonien ?

Argent Energy, une société écossaise de biocarburant, souhaite traiter la graisse du fatberg londonien afin d’en faire du biodiesel qui alimentera des bus et camions au Royaume-Uni, en Europe et aux États-Unis.

Lire la suite

Et si l’électricité était produite grâce à un réseau d’égouts…

L’idée ressemble au point de départ d’un film de science-fiction : aux Etats-Unis, la ville de Portland teste en ce moment une innovation qui permet de produire de l’électricité grâce au réseau d’égouts.

Sur le même principe que l’énergie hydrolienne, les turbines mises en place visent à alimenter en électricité une partie des bâtiments de la ville grâce à une ressource jusqu’alors inexploitée. Une solution originale mais qui ouvre de nouvelles perspectives en ce qui concerne l’aménagement énergétique des zones urbaines.

Les villes ne veulent plus se contenter de faire des économies : elles veulent désormais exploiter tout leur potentiel pour en produire.

Lire la suite

Avec la peinture solaire, n’importe quelle surface peut générer de l’énergie

Face aux enjeux climatiques actuels, il est de la responsabilité de chaque individu d’œuvrer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en favorisant, par exemple, l’utilisation de technologies peu émettrices de dioxyde de carbone.

Parmi ces solutions respectueuses de l’environnement, les énergies renouvelables occupent une place importante : malgré leur caractère intermittent, elles sont devenues en quelques années plus efficaces et plus facilement accessibles au grand public.

Leur développement devrait encore s’accentuer grâce aux progrès et aux innovations technologiques. Le dernier exemple en date nous vient d’Australie, où des chercheurs affirment avoir mis au point une « peinture solaire », capable de générer de l’hydrogène à partir de l’humidité et des rayons du soleil.

De quoi transformer toutes les façades d’un bâtiment (voire n’importe quelle surface) en source d’énergie propre

Lire la suite

Urine-tricity : quand le « pipi » devient un carburant écologique

Une étude démontre par exemple que les stations d’épuration étasuniennes consomment environ 2% de l’électricité produite par l’ensemble du pays. Transformer ce déchet naturel et énergivore en ressource est donc tout l’enjeu du projet audacieux des scientifiques de Bristol.

 

Soulageons-nous pour soulager la planète de la surconsommation énergétique !  C’est en tout cas l’idée originale mais tout à fait sérieuse de Ioannis Ieropoulos et de son équipe scientifique du centre de bioénergie de Bristol qui ont développé « l’urine tricity » ou « Pee power » : la production d’électricité par l’urine ! Explications.

 

 

Un couple original d’oxydo-réduction générateur de « urine tricity »

Lire la suite

Ce matériau ultra fin transforme nos moindres mouvements en énergie

Avec ce patch sur la peau, il suffit de bouger pour produire de l'électricité. Caché dans un vêtement, il pourrait nous permettre un jour de recharger un portable en le glissant simplement dans notre poche.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Vanderbilt, à Nashville (Tennessee), menée par Cary Pint, a inventé un matériau constitué de couches de phosphore noir de quelques atomes d'épaisseur et capable de générer de l'électricité lorsqu'il est courbé ou tordu à une fréquence aussi basse que 0,01 Hz (soit 1 fois en 100 secondes). Il est donc capable de fonctionner à partir des mouvements caractéristiques d'un humain en train de marcher ou même de s'asseoir.

Lire la suite

En Uruguay, l’expérience d’une école recyclée 100% autonome en eau et en énergie

Architecture en déchets recyclés, récupération et réutilisation des eaux de pluie, autonomie énergétique, création d’un potager pédagogique...

 

Les habitants de Jaureguiberry, en Uruguay, attendaient une école. Ils ont finalement obtenu en 2016, grâce au soutien d’une ONG, la première école 100% durable d’Amérique latine, construite selon le principe original des earthships (vaisseaux de terre). Reportage.

Lire la suite

Une nouvelle conception de cellules solaires inspirée des yeux de la mouche

L’attachement de petites cellules solaires, à la manière des minuscules lentilles que composent l’oeil d’un insecte, pourrait ouvrir la voie à une nouvelle génération de système photovoltaïque ont précisé dans une étude détaillée, un groupe de chercheurs de l’Université de Stanford.

Les scientifiques se sont inspirés des yeux d’insectes afin de pouvoir protéger un matériau photovoltaïque extrêmement fragile de la dégradation lorsque celui-ci est exposé à la chaleur, à l’humidité ou au stress mécanique.

Lire la suite

Une structure de dessalement moderne créée pour aider à rendre l’avenir durable

L’usine de dessalement de Jeppel Marina East, une collaboration entre PUB et Keppel Infrastructure, traitera à la fois le sel et l’eau douce et disposera d’une gamme de caractéristiques de conception écologiques ; elle sera capable de produire 30 millions de litres d’eau portable par jour et sera prête pour 2020.

Lire la suite

Un dispositif portatif qui transforme l’air sale en énergie

Les chercheurs de l’Université d’Antwerp comparent la capacité verte du dispositif portatif à celle des panneaux solaires.

Des chercheurs de l’Université d’Anvers et du KULeuven ont développé un petit appareil portatif qui purifie l’air sale tout en récupérant l’énergie. L’appareil doit simplement être exposé à la lumière pour commencer à fonctionner. Sur l’appareil, une membrane sépare deux chambres et l’air est purifié sur un côté, et l’hydrogène gazeux est produit sur l’autre. Le gaz peut être stocké et utilisé plus tard comme carburant.

Lire la suite

LINA, la voiture électrique et biodégradable qui veut révolutionner la mobilité

C’est une jolie nouvelle qui amène un peu d’espoir dans le domaine de l’industrie automobile : la première voiture électrique et biodégradable est née.

LINA, de son nom, peut être entièrement recyclée et fut conçue avec des éléments fabriqués à partir de fibres de lin.

Et cette avancée majeure dans le monde de l’écologie, nous la devons à des étudiants néerlandais de l’Université d’Eindhoven. Preuve, s’il nous en fallait encore, que les solutions sont à portée de main.

Lire la suite

Cette brique de verre est un panneau solaire

Build Solar, une entreprise issue des travaux de l'université d'Exeter (Royaume-Uni), a conçu une brique de verre incorporant des optiques qui concentrent les rayons du soleil vers des cellules photovoltaïques.

On peut ainsi créer des murs photovoltaïques pour les habitations.

Lire la suite

Emblème du Mexique, le figuier de Barbarie est aussi source d'énergie

Mexico - Emblème du Mexique, le figuier de Barbarie figure en bonne place sur le drapeau vert, blanc et rouge du pays. Ce cactus en forme de raquette a désormais trouvé une seconde vie: ses résidus sont utilisés pour produire de l'électricité.

Le projet-pilote a été lancé en mai sur un vaste marché à Milpa Alta, au sud de Mexico, spécialisé dans le commerce de ce cactus considéré comme sacré dans la mythologie aztèque et qui sert à concocter des mets et des médicaments.

Lire la suite

Le Twistron, une fibre à étirer ou à vriller pour produire de l'électricité

Un Twistron pesant moins lourd qu'une mouche domestique suffit à alimenter une petite ampoule LED, s'allumant à chaque étirement de la fibre.

Il suffit de l'étirer ou de la vriller pour produire de l'électricité. Baptisée "Twistron", cette nouvelle fibre a été mise au point par des scientifiques aux Etats-Unis et en Corée du Sud. Elle pourrait permettre de produire du courant grâce aux mouvements des vagues de l'océan ou à des changements de température, précise l'étude parue dans Science, jeudi 24 août.

Lire la suite

Google veut stocker les énergies renouvelables… avec du sel et de l'antigel !

X, le laboratoire de recherche et développement d'Alphabet (maison mère de Google), planche sur un système de stockage des énergies renouvelables qui pourrait remplacer les solutions avec batteries lithium-ion.

Baptisé Malta, celui-ci repose sur du sel et de l'antigel.

 

  • Le stockage et la restitution des énergies renouvelables sont des enjeux actuels majeurs.
  • Alphabet, maison mère de Google, travaille sur un système à base de sel et d’antigel. Il serait plus efficace et moins coûteux que le stockage sur batteries lithium-ion.
  • L’Allemand Siemens est également sur les rangs.
Lire la suite

Norvège : construction du premier cargo électrique et autonome du monde

Voilà plusieurs années que l’émergence des voitures électriques à grande échelle a permis au marché automobile de débuter franchement sa révolution verte.

Mais la démocratisation des solutions de mobilité durable, plus respectueuses de l’environnement et des écosystèmes, ne se limite pas uniquement aux voitures ou aux camions : elle concerne également les cargos maritimes de transport.

Selon les chiffres publiés en 2007 par l’Organisation maritime internationale (OMI), le secteur maritime rejette plus de 1.120 milliards de kilos de CO2 chaque année. D’ici l’horizon 2020, l’OMI estime que ces émissions auront augmenté de 30% pour atteindre un total de 1475 milliards de kilos annuels.

Lire la suite

Sono Sion : la voiture électrique solaire à 16 000 euros

Présentée ce jeudi 27 juillet à Munich, la voiture électrique solaire de Sono Motors sera lancée au second trimestre 2019.

Prix de vente annoncé : 16 000 euros hors batteries.

Hasard du calendrier ou acte délibéré, c’est à la veille de l’événement Tesla Model 3 que le jeune constructeur allemand Sono Motors a choisi de présenter sa toute nouvelle voiture électrique : la Sion.

A priori dotée d’un pack de 30 kWh, la Sono Sion revendique 250 kilomètres d’autonomie. En termes de motorisation, la Sion fait appel à un bloc moteur de 80 kW et s’annonce capable de tracter jusqu’à 750 kilos via un système d’attelage clairement apparent sur les visuels présentés par le constructeur.

Lire la suite

Le panneau solaire à concentration « écrase » le silicium

Un dispositif photovoltaïque à concentration intégrant un suivi miniature (microtracking) est en mesure de produire quotidiennement 50% d’énergie de plus que les cellules solaires traditionnelles en silicium a rapporté une équipe d’ingénieurs de l’Université Penn State (USA) dans la revue Nature Energy.

 

« Auparavant, les cellules solaires s’avéraient coûteuses, mais depuis les prix ont vraiment chuté » a déclaré Chris Giebink, étudiant en génie électrique.

« En conséquence, la cellule solaire ne constitue plus le coût dominant de l’énergie qu’elle produit. La plus grande partie du coût réside dans tout le reste – l’onduleur, la main d’oeuvre, l’agencement, les études, les frais d’autorisation, etc. »

Lire la suite

Des lunettes qui fabriquent de l'électricité

Equipées de verres photovoltaïques,

elles génèrent assez d'énergie pour

alimenter une puce et deux petits écrans.

 

Cela fait près de quarante ans que les ingénieurs explorent la piste de l'électronique organique : dans cette branche, les circuits imprimés en silicium sont remplacés par des polymères, ces chaînes moléculaires qui composent les plastiques, caoutchoucs, colles, peintures...

Moins performants, ils ont cependant l'avantage d'être plus flexibles et malléables.

Aujourd'hui, ces technologies sont à maturité et de nombreuses applications sont envisagées notamment pour les appareils nomades qui demandent peu de puissance.

Lire la suite

Elle apporte la lumière à l'Inde des villages

450 millions d'Indiens vivent sans électricité. L'équivalent de la population de l'Union européenne !

A la tête de la start-up Oorja, primée par le « MIT Technology Review », Clémentine Chambon entend changer les choses.

En fournissant de l'énergie verte et abordable aux ménages ruraux de ce pays qui, dans cinq ans, sera le plus peuplé de la planète.

Lire la suite

Et si on transformait les plantes en batteries ?

Demain, faudra-t-il arroser ses lampes ?

C'est en tout cas le pari d'Ermi van Oers, un designer néerlandais, à l'origine du projet-start-up Living Light.

Son idée est toute simple : utiliser le processus de photosynthèse d'une plante pour alimenter une lampe.

Il s'est en effet aperçu que, lors de ce processus, des bactéries génèrent des électrons et des protons dans le sol, et que ceux-ci peuvent être utilisés à la manière d'une batterie traditionnelle. Mieux, plus la plante est saine, plus elle produit d'énergie.

Lire la suite

Le 13e arrondissement de Paris accueille la première piscine chauffée grâce à la chaleur de disques durs d’ordinateurs.

Construite dans les années 20, la piscine de la Butte aux Cailles dans le 13e arrondissement de Paris est désormais à la pointe de l’écologie. Depuis le début du mois de mai, ses deux bassins sont chauffés grâce à la chaleur d’un data center, une chaudière numérique.

 

À la chaleur de disques durs

Le sol de 40m2 comprend des serveurs informatiques installés par la start-up Stimergy. Grâce à un petit data center dont la chaleur émane des ordinateurs et d’une chaudière spécifique, la piscine garde ainsi ses bassins à une température constante de 28°C toute l'année.

 

Lire la suite

Peinture solaire : vos murs produiront bientôt de l’énergie

On connaissait les panneaux solaires : des chercheurs australiens viennent de mettre au point une peinture solaire.

Dernière innovation en matière d’énergie solaire, cette peinture qui se veut révolutionnaire permettrait de capter la lumière du soleil ainsi que l’humidité ambiante pour produire de l’énergie.

Le projet n’en est encore qu’à ses débuts, mais il laisse présager d’un nouveau champ de recherche sur des systèmes d’énergie d’appoint, complémentaires des grosses unités de production.

Lire la suite

L’éolienne de demain : à quoi ressemblera-t-elle ?

De la même manière que l’énergie photovoltaïque a beaucoup évolué ces dernières années, l’éolienne est en passe de connaître d’importants changements.

Augmentation de la productivité, adaptation à de nouveaux terrains, résolution des certaines problématiques liées aux structures actuelles : les chercheurs planchent actuellement à de nouveaux modèles pour imaginer la technologie éolienne de demain.

Parmi les différents projets envisagés, les chercheurs américains envisagent de bâtir une éolienne gigantesque dont la taille dépasserait celle de la Tour Eiffel. Et si ce monstre technologique n’est pas encore une réalité, il annonce une nouvelle génération d’éoliennes, bien différentes de celles que nous connaissons à l’heure actuelle.

Lire la suite

La conversion à froid de déchets alimentaires en énergie renouvelable et en engrais

 

Des chercheurs du Département de génie du bâtiment, civil et environnemental de l’Université Concordia et leurs collaborateurs de la société Bio-Terre Systems utilisent un procédé faisant appel à des bactéries qui raffolent du froid.

Lire la suite

La nouvelle vague des microbarrages

 Les microcentrales hydroélectriques regroupent les installations produisant moins de 4,5 mégawatts.

- SEBASTIEN BOZON/AFP

Des PME du solaire et de l’éolien investissent dans les petites centrales hydroélectriques, revalorisées par un tarif d’achat avantageux.

A la fin de l'été, Quadran va démarrer la construction de deux microcentrales hydroélectriques dans les Alpes, qui viendront bientôt s'ajouter à son portefeuille de six installations en exploitation et d'une unité en construction.

Lire la suite

Du carburant à partir de la lumière du Soleil

C’est la promesse de la découverte fondamentale réalisée dans un laboratoire de l’université Paris-Diderot.

Un catalyseur à base de fer permet à la molécule de CO2, dissoute dans un liquide, de perdre progressivement ses atomes d’oxygène qui sont alors remplacés par des atomes d’hydrogène pour former du méthane.

Lire la suite

Les micro-algues seraient-elles l’avenir de l’aéronautique ?

Les biocarburants propres à base d'algues pourraient se substituer au kérosène et autres carburants polluants d'ici 13 ans.

Remplacer les énergies fossiles par des carburants propres ne serait plus un doux rêve…

En voici la preuve avec ces micro-algues cultivées en bassin qui permettent une impressionnante absorption du CO2.

Les biocarburants pourraient représenter jusqu’à 30% du carburant utilisé par l’industrie aéronautique d’ici à 2030.

Crédit photo : rkl_foto / Shutterstock.com
Lire la suite

Un premier « train solaire » en Inde : entre rêve de transition et limites

 

Photographie : Arvind Yadav / HT

Inde. Ce 14 juillet 2017, le premier ministre indien inaugurait le premier train à panneaux solaires du pays. Tout comme son voisin chinois, le pays est obligé d’entamer une transition énergétique à marche forcée, puisque dans bon nombre de villes l’air est pollué à des niveaux en moyenne 4 fois supérieurs aux standards nationaux.

Le projet en est qu’à ses début : si les essais sont concluants, il est prévu que 50 autres wagons de ce type soient construits.

Lire la suite

Des éoliennes habitables pour résoudre le problème de l’énergie

Imaginez si on vivait dans une immense éolienne qui produisait de l’énergie en continu…

Voici une idée qui paraît folle aujourd’hui, mais qui prendra peut être vie un jour !

Lire la suite

La peinture solaire, l'invention qui change les murs en source d'énergie

Des chercheurs d'université australienne travaillent sur de la peinture solaire, capable de changer la lumière solaire et l'humidité de l'air en hydrogène.

Après les panneaux solaires, la peinture solaire. Une équipe de chercheurs du Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT) en Australie a développé une peinture capable de générer de l'énergie propre et facile à stocker.

Lire la suite

A Saint-Denis, une chaufferie écolo (biomasse) pour 40 000 logements, 2e plus grand réseau de chaleur d’Île-de-France

Adieu énergies fossiles !

A Saint-Denis, on inaugure ce mardi une chaufferie biomasse. Cette usine utilise en majorité (57 %) du bois (issu de palettes, de matériaux de récupération de chantier ou d’élagage) pour produire de la chaleur. Elle alimente désormais le deuxième plus grand réseau de chaleur d’Ile-de-France (et le troisième à l’échelle du pays).

Celui devient surtout le plus grand de la région parisienne à être alimenté par deux chaufferies biomasse (la seconde est située à Stains). Il mesure 60 km et couvre l’équivalent de 40 000 logements (un logement correspond à une surface de 70 m2, mais cela peut aussi être des bureaux, des équipements publics…) sur les villes de Saint-Denis, Pierrefitte, L’Ile-Saint-Denis et Stains.

La nouvelle chaufferie remplace l’ancienne, qui fonctionnait à 75 % avec des énergies fossiles. Chantier d’ampleur qui a coûté 40 M€, notamment financés par Engie Réseaux, l’Ademe (Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie), le conseil régional. Avec la baisse de la TVA de 20 à 5,5 %, l’impact pourrait aussi se faire sentir sur la facture des usagers.

Lire la suite

Une rue de Londres crée de l’énergie grâce aux piétons

londres-energie-pieton

Vous connaissez la piézoélectricité ? Non ? C’est tout simple. Il s’agit un système de dalles qui transforme, grâce à des capteurs, la pression des pas d’une personne en énergie électrique. 

A Londres, ce dispositif a été mis en place par la société Pavegen à Bird Street, une rue peu fréquentée du centre-ville.  Des capteurs sont placés au sol. Les dalles, qui recouvrent environ 10m2 au sol, suffisent à alimenter l’éclairage public.

Lire la suite

De l'électricité libre générée par la force de la gravité ? C'est possible avec la Gravity Light

1 personne sur 7 vit sans électricité dans le monde. La GravityLight est une invention innovante qui compte bien révolutionner le quotidien de ces nombreuses familles privées de lumière dans les pays en voie de développement.

Générée par la force de la gravité, la lumière produite ne nécessite ni gaz ni électricité. Explications.

GravityLight est un ingénieux dispositif qui va apporter beaucoup d’espoir aux millions de personnes qui vivent sans électricité à travers le monde. Utilisant la simple force de la gravité, ce système est gratuit, libre et accessible à tous.

Lire la suite

En Suisse, cette machine capte le CO2 au profit des plantes

Peut-on réduire le réchauffement climatique en créant une économie autour des émissions de CO² ? En Suisse, on attend plus. Une entreprise vient de faire passer cette idée du domaine de l’utopie à celui du concret en démontrant au monde entier qu’elle est bel et bien réalisable. Climeworks vient en effet d’installer la première usine de capture et de valorisation du CO² à Zurich. À l’heure où les accords de Paris semblent mis à mal par l’administration Trump, cette nouvelle pourrait offrir un nouveau tournant dans la lutte contre le réchauffement climatique. Explications et vidéo.

Lire la suite

Avec cette balançoire, puiser de l’eau devient un jeu d’enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’idée semble si simple qu’on se demande pourquoi personne n’y avait pensé plus tôt.

Un designer chinois a en effet imaginé un système de pompe à eau fonctionnant exactement comme une balançoire.

Ainsi, grâce à cette belle invention, chercher de l’eau au puits devient un vrai jeu d’enfants, au sens propre du terme ! Explications.

Lire la suite

La peinture solaire va transformer votre maison en source d’énergie propre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des chercheurs de l’Université RMIT en Australie ont réussi à développer une peinture unique capable d’absorber l’humidité de l’air et de la transformer en hydrogène pour la transformer en énergie propre.

Lire la suite

Renouvelable : des chercheurs démontrent l’énorme potentiel de la conversion à basse température des déchets alimentaires

Les chercheurs du Département de l'ingénierie du bâtiment, de la civilisation et de l'environnement (BCEE) de l'Université de Concordia (Canada) ont démontré la viabilité de l'utilisation de la digestion anaérobique dans un environnement à basse température pour convertir les déchets alimentaires en énergie renouvelable.

Lire la suite

La France dans la course à la production industrielle d’hydrogène vert

C’est au cœur de la zone industrielle de Port-Jérôme-sur-Seine, située entre les villes du Havre et de Rouen, que pourrait voir le jour d’ici 2022 la première usine mondiale de production d’hydrogène vert.

Un projet tout aussi étonnant qu’ambitieux, porté par la société H2V Product, filiale de la société d’investissement Samfi Invest spécialisée dans l’énergie et les transports.

Zoom sur un projet économiquement ambitieux car précurseur de la production industrielle d’hydrogène à base d’énergie renouvelable.

Lire la suite

Une voile photovoltaïque qui suit le soleil pour produire plus d’énergie

Dans un paquebot majestueux émergé sur l’île Seguin (Hauts-de-Seine), La Seine musicale (bâtiment de 37 000 m² édifié sur la friche industrielle Renault à l’abandon depuis un quart de siècle dessiné par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines ), qui ambitionne de programmer toutes les musiques, a une particularité : elle possède une voile solaire mobile constituée de 470 panneaux photovoltaïques (surface de 800 m2).

Cet ouvrage atypique de 45 mètres de haut autour de l’auditorium suit pendant la journée la course du soleil. Autoalimentée, la structure se déplace par saccades comme les aiguilles d’une montre, toutes les quinze minutes. Pour revenir le soir à son point de départ. La lumière n’est donc jamais identique dans l’enveloppe de verre du bâtiment…

Lire la suite

Une solution de stockage pour optimiser l’autoconsommation

 

Plusieurs projets innovants ont été primés la semaine dernière lors du salon « Smart Energies » à Paris(1). Parmi les lauréats des « smart awards » figure la start-up française Sylfen qui développe actuellement une solution de stockage d’électricité pour des bâtiments en autoconsommation.

Panneaux solaires sur un immeuble collectif « BBC »

(©EDF-Shutterstock)

Un « hub » alliant stockage par batteries et sous forme d'hydrogène

Lire la suite

Une boule de lavage inspirée de coraux qui recueille des microfibres polluantes

L’équipe de recherche sur l’eau de Rozalia Project a développé la Cora Ball pour recueillir les microfibres nuisibles qui se lavent à chaque chargement de linge dans les cours d’eau publics.

Au cours des sept années de recherche et de développement, le Rozalia Project s’est inspiré directement de la structure du corail dans la conception du Cora Ball.

Le Cora Ball recueille jusqu’à 35 % des microfibres qui sortent des vêtements dans chaque chargement. Ces microfibres sont plus petites que les cellules de sang rouges et une fois dans les cours d’eau publics, elles sont consommées par la vie marine. De plus, la majorité des vêtements usés aux États-Unis sont fabriqués à partir de matières plastiques, et non de fibres naturelles.

Lire la suite

En Ardèche, une canalisation d’eau potable va produire de l’électricité

Si les nouvelles directives européennes et gouvernementales réglementant l’exploitation des rivières dans le sens d’une protection croissante de la biodiversité, contraignent logiquement le développement de la filière hydroélectrique, les canalisations artificielles offrent quant à elles un potentiel certain pour l’installation de petites unités de production décentralisées. C’est notamment le cas dans la petite ville d’Annonay, en Ardèche, qui a mis en place jeudi 1er juin 2017, une turbine de production d’électricité sur une canalisation d’eau potable. Une première en France.

Après la capitale espagnole Madrid, la commune d’Annonay sera la deuxième ville d’Europe (et donc la première de France), à produire de l’électricité grâce à une canalisation d’eau potable. Un projet réalisé en partenariat avec le groupe lyonnais Hydrowatt prévoit en effet de tester et d’évaluer le rendement d’une turbine sur un tuyau de la station de traitement de l’eau d’Annonay, avec pour objectif de démontrer la pertinence de ce type de micro-installation.

Lire la suite

Recyclage des déchets : le nouvel allié du climat dans l’Hexagone

Remis au goût du jour par la loi de transition énergétique pour une croissance verte, le concept d’économie circulaire entend encourager le développement des filières industrielles de recyclage à la fois prometteuses économiquement et indispensables au regard des enjeux environnementaux actuels.

En effet, si la France accuse toujours un retard certain en la matière, le poids de ces filières dans la lutte contre le changement climatique ne se dément pas et devrait même s’accroître dans les années à venir.

Selon une étude publiée mardi 30 mai 2017 par les industriels du secteur et l’Ademe, le recyclage des déchets en France aurait permis d’éviter jusqu’à présent l’équivalent de 5% des émissions nationales annuelles de CO2, et d’économiser l’énergie représentant la production d’environ 18 réacteurs nucléaires.

Lire la suite

Le stockage de l’énergie solaire en pleine progression

Avec le développement technologique des différents types d’énergies renouvelables, la transition énergétique est désormais bien engagée.

Toutefois, un point noir subsiste : la question du stockage de l’énergie.

Cette problématique est notamment cruciale en ce qui concerne l’énergie solaire, dont l’intermittence est un frein au développement.

Pour résoudre la question, de nombreuses entreprises se sont lancées dans une course technologique pour offrir la solution la plus fiable et la moins coûteuse. Dernière en date : une équipe de chercheurs suédois a fait des avancées spectaculaires en proposant une méthode de stockage de l’énergie sous forme liquide.

Lire la suite

Les micro-algues : la ressource énergétique du futur

Et si l’avenir de l’énergie passait par les plantes ?

Alors que l’écologie et l’énergie sont deux secteurs traditionnellement opposés, de plus en plus de projets énergétiques inspirés par la nature voient désormais le jour dans de nombreux pays.

L’une des pistes de réflexion les plus porteuses consiste à exploiter les micro-algues grâce à des photobioréacteurs pour produire de l’énergie et améliorer le bilan carbone des bâtiments.

Plusieurs projets ont déjà été déployés en Europe, et les entreprises spécialisées dans ce domaine fleurissent un peu partout.

En France, les micro-algues s’apprêtent à faire une entrée remarquée : la mairie de Paris compte lancer un test grandeur nature avec une colonne Morris modifiée, dans le XIVè arrondissement. Le but : dépolluer l’air et produire de l’énergie.

Lire la suite

Sweetch Energy : la start-up française qui développe l’énergie osmotique

En avril 2017, Sweetch Energy, une jeune start-up bretonne, a fait parler d’elle en lançant une levée de fonds pour un projet énergétique complètement inédit en France : produire de l’électricité grâce à l’énergie osmotique.

Cette technique, qui n’a encore jamais été testée au niveau industriel, en est encore à ses débuts, mais elle offre déjà de belles perspectives et intéresse plusieurs entreprises.

En utilisant la ressource maritime, cette nouvelle énergie pourrait permettre de produire de l’électricité à faible coût et de manière plus fiable que les autres sources d’énergie renouvelable.

Lire la suite

Recyclage: Wagabox trouve une nouvelle vie aux gaz qui s'échappent de nos ordures

Rien ne se perd, tout se transforme.

A Saint-Florentin, la devise s'applique même au gaz que libèrent les ordures enfouies à la décharge. La wagabox purifie ce gaz et le réinjecte dans le réseau. Un premier essai concluant qui fait déjà des petits...

Fabrice Pouliquen

A Saint-Florentin, dans l'Yonne, la wagabox purifie le gaz issu de la fermentation des ordures pour en faire du biométhane pur à 98%. — Photos Waga Energy

  • Enfouis sous terre, dans les décharges, les restes alimentaires et autres matières organiques non-recyclables libèrent un puissant gaz à effet de serre pas facile à valoriser.
  • La startup grenobloise Waga Energy a mis au point une petite usine qui permet de purifier ce gaz et le réinjecter directement dans le réseau de gaz naturel.
  • A Sain-Florentin, en Bourgogne, la Wagabox fournit 20 GWh de gaz par an, soit la consommation annuelle de 3.000 foyers. D'autres machines arrivent.
Lire la suite

eTree : l'arbre aux feuilles photovoltaïques installé à Nevers

Un arbre étrange, aux larges feuilles carrées, se dresse au cœur de Nevers :

 

la ville a inauguré lundi 29 mai 2017 le premier "eTree" d'Europe, dont le feuillage photovoltaïque permet de recharger son téléphone portable ou son vélo électrique, surfer en wi-fi sur Internet, se protéger du soleil, ou encore s'éclairer la nuit venue. 

 

 

Inspiré de l'acacia du désert israélien, cette construction futuriste distribue aussi de l'eau fraîche. L'invention est le fruit d'un partenariat entre des entrepreneurs de France et d'Israël, où le premier prototype a vu le jour en 2014.

Lire la suite