Toulouse : un réseau de chaud et de froid alimenté à 100% par des déchets

La métropole de Toulouse a inauguré jeudi 7 septembre 2017, un nouveau réseau de chaud et de froid unique en France dans le quartier de la Cartoucherie.

Alimenté à 100% par la combustion de déchets, ce réseau achemine l’eau chaude dans des canalisations jusqu’à des sous-stations qui peuvent en fonction des besoins, transformer par absorption cette eau chaude en eau froide, et offrir aussi bien de la chaleur l’hiver que de la fraîcheur l’été.

Lire la suite

Energie des vagues : le belge Laminaria lève 2 millions d’euros

Laminaria, une entreprise innovante dans le domaine de la production d’énergie des vagues, a réussi à lever 2 millions d’euros auprès de nouveaux et d’anciens investisseurs.

La start-up basée en Belgique développe des solutions “intelligentes” pour récupérer l’énergie des vagues tout en mettant l’accent sur l’efficacité et la fiabilité. Une version à l’échelle 1/5ème du démonstrateur a déjà été testée avec succès dans la Mer du Nord en 2015.

Lire la suite

La CRE prend en mains l’avenir de l’autoconsommation solaire

L’autoconsommation de l’électricité solaire est désormais un phénomène de société impossible à ignorer.

Face à son ampleur et à ses effets sur le système électrique, la CRE s’est emparée du sujet et vient de lancer une large consultation qui s’étalera jusqu’au début de l’année 2018.

Après la conférence de lancement du 12 septembre dernier, le calendrier présenté prévoit des ateliers thématiques cet automne et une consultation publique en fin d’année.

Lire la suite

Et si on faisait du biocarburant avec le fatberg londonien ?

Argent Energy, une société écossaise de biocarburant, souhaite traiter la graisse du fatberg londonien afin d’en faire du biodiesel qui alimentera des bus et camions au Royaume-Uni, en Europe et aux États-Unis.

Lire la suite

Et si l’électricité était produite grâce à un réseau d’égouts…

L’idée ressemble au point de départ d’un film de science-fiction : aux Etats-Unis, la ville de Portland teste en ce moment une innovation qui permet de produire de l’électricité grâce au réseau d’égouts.

Sur le même principe que l’énergie hydrolienne, les turbines mises en place visent à alimenter en électricité une partie des bâtiments de la ville grâce à une ressource jusqu’alors inexploitée. Une solution originale mais qui ouvre de nouvelles perspectives en ce qui concerne l’aménagement énergétique des zones urbaines.

Les villes ne veulent plus se contenter de faire des économies : elles veulent désormais exploiter tout leur potentiel pour en produire.

Lire la suite

Avec la peinture solaire, n’importe quelle surface peut générer de l’énergie

Face aux enjeux climatiques actuels, il est de la responsabilité de chaque individu d’œuvrer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en favorisant, par exemple, l’utilisation de technologies peu émettrices de dioxyde de carbone.

Parmi ces solutions respectueuses de l’environnement, les énergies renouvelables occupent une place importante : malgré leur caractère intermittent, elles sont devenues en quelques années plus efficaces et plus facilement accessibles au grand public.

Leur développement devrait encore s’accentuer grâce aux progrès et aux innovations technologiques. Le dernier exemple en date nous vient d’Australie, où des chercheurs affirment avoir mis au point une « peinture solaire », capable de générer de l’hydrogène à partir de l’humidité et des rayons du soleil.

De quoi transformer toutes les façades d’un bâtiment (voire n’importe quelle surface) en source d’énergie propre

Lire la suite

Quatre millions de foyers pourraient produire leur propre électricité en 2030

Environ 4 millions de foyers français pourraient produire et consommer leur propre électricité en 2030 selon une projection du gestionnaire du réseau de transport d’électricité RTE.
Pour ces foyers, « s’équiper de panneaux photovoltaïques pour autoconsommer » leur électricité « sera rentable », a affirmé mardi Xavier Piechaczyk, membre du directoire de RTE lors d’un colloque consacré à ce sujet.
Aujourd’hui, le phénomène concerne seulement environ 30.000 consommateurs (particuliers ou entreprises), ce qui ne représente que 0,4% de la consommation française de courant, mais il suscite un engouement important.

Lire la suite

Toulouse : des citoyens créent une coopérative pour produire leur énergie durable

Face aux problèmes environnementaux, les personnes qui interrogent les systèmes de production d’énergie sont de plus en plus nombreuses.

Par l’intermédiaire de projets collectifs, elles souhaitent désormais apporter des solutions nouvelles et originales en augmentant l’autonomie locale tout en préservant, autant que faire se peut, le climat.

Récemment née de ces réflexions, Citoy’enR est une SCIC de production d’énergie toulousaine qui propose aujourd’hui aux citoyen.ne.s de s’investir au niveau local dans l’accélération de la transition énergétique.

Lire la suite

Pour répondre aux problèmes de précarité énergétique, le Royaume-Uni distribue des panneaux solaires !

Pour soutenir les ménages les plus précaires, l'administration britannique souhaite équiper gratuitement 800.000 foyers à faibles revenus d'ici 5 ans. Ce geste permettrait d'abord de réduire la facture énergétique de ces ménages jusqu'à 260 euros par an. Cela permettrait aussi démocratiser l'accès à une énergie propre et de laisser à chacun l'opportunité de se diriger vers une autoconsommation énergétique !

Lire la suite

Urine-tricity : quand le « pipi » devient un carburant écologique

Une étude démontre par exemple que les stations d’épuration étasuniennes consomment environ 2% de l’électricité produite par l’ensemble du pays. Transformer ce déchet naturel et énergivore en ressource est donc tout l’enjeu du projet audacieux des scientifiques de Bristol.

 

Soulageons-nous pour soulager la planète de la surconsommation énergétique !  C’est en tout cas l’idée originale mais tout à fait sérieuse de Ioannis Ieropoulos et de son équipe scientifique du centre de bioénergie de Bristol qui ont développé « l’urine tricity » ou « Pee power » : la production d’électricité par l’urine ! Explications.

 

 

Un couple original d’oxydo-réduction générateur de « urine tricity »

Lire la suite

Ce matériau ultra fin transforme nos moindres mouvements en énergie

Avec ce patch sur la peau, il suffit de bouger pour produire de l'électricité. Caché dans un vêtement, il pourrait nous permettre un jour de recharger un portable en le glissant simplement dans notre poche.

Une équipe de chercheurs de l'Université de Vanderbilt, à Nashville (Tennessee), menée par Cary Pint, a inventé un matériau constitué de couches de phosphore noir de quelques atomes d'épaisseur et capable de générer de l'électricité lorsqu'il est courbé ou tordu à une fréquence aussi basse que 0,01 Hz (soit 1 fois en 100 secondes). Il est donc capable de fonctionner à partir des mouvements caractéristiques d'un humain en train de marcher ou même de s'asseoir.

Lire la suite

En Uruguay, l’expérience d’une école recyclée 100% autonome en eau et en énergie

Architecture en déchets recyclés, récupération et réutilisation des eaux de pluie, autonomie énergétique, création d’un potager pédagogique...

 

Les habitants de Jaureguiberry, en Uruguay, attendaient une école. Ils ont finalement obtenu en 2016, grâce au soutien d’une ONG, la première école 100% durable d’Amérique latine, construite selon le principe original des earthships (vaisseaux de terre). Reportage.

Lire la suite

Une nouvelle conception de cellules solaires inspirée des yeux de la mouche

L’attachement de petites cellules solaires, à la manière des minuscules lentilles que composent l’oeil d’un insecte, pourrait ouvrir la voie à une nouvelle génération de système photovoltaïque ont précisé dans une étude détaillée, un groupe de chercheurs de l’Université de Stanford.

Les scientifiques se sont inspirés des yeux d’insectes afin de pouvoir protéger un matériau photovoltaïque extrêmement fragile de la dégradation lorsque celui-ci est exposé à la chaleur, à l’humidité ou au stress mécanique.

Lire la suite

Transformer les matières organiques (biomasse, algues, bambou) en énergie

Si l’éolien et le solaire s’imposent progressivement sur le marché des énergies renouvelables, d’autres sources moins connues fournissent des solutions performantes. C’est le cas des matières organiques.

La nature possède des ressources insoupçonnées, notamment en matière d'énergie.

Ainsi, depuis quelques années, les bioénergies (du biocarburant à la biomasse) commencent à se faire une place dans l'univers des énergies renouvelables, tandis que d'autres expérimentations sont menées sur des végétaux comme les algues. Voici trois domaines aux résultats prometteurs :

Lire la suite

Bordeaux s’offre un site expérimental pour les hydroliennes

Le site d’expérimentation installé en plein centre-ville est unique au monde. Les PME spécialistes de cette énergie renouvelable visent d’abord l’export.

 

La barge est amarrée dans la Garonne en plein Bordeaux. Il ne s'agit ni de fouilles archéologiques et encore moins de recherche pétrolière mais d'énergie renouvelable. A quelques mètres du vénérable pont de pierre, on vient de créer le premier « Site expérimental estuarien national pour l'essai et l'optimisation d'hydroliennes » (Seeneoh). Un site unique au monde offrant des conditions particulières.

En raison de l'existence des piles du pont, la Garonne soumise à de forts courants de marées voit à cet endroit son débit s'accélérer avec une vitesse de l'eau atteignant les 3,6 mètres par seconde. 

Lire la suite

Après l'échec de Désertec, un nouveau projet solaire dans le Sahara pour alimenter l'Europe

La société privée Nur Energie, basée à Londres, veut construire une centrale solaire géante dans le Sud tunisien. Le projet, qui attend le feu vert des autorités tunisiennes, alimentera le marché local, mais aussi Malte et l'Italie. Un projet similaire, Desertec, avait été abandonné en 2014 en raison des coûts des câbles sous-marins et des menaces terroristes dans la région.

Le projet TuNur de 4,5 GW doit desservir en électricité Malte et l'Italie et même à terme le sud de la France. Ce projet de centrale solaire, estimé à 5 milliards de dollars, serait établi sur le site de Réjim Maâtoug dans le sud-ouest de la Tunisie. Sa technologie génère de la vapeur qui entraîne les turbines. Une technologie dont les coûts ont baissé ces dernières années. Selon Daniel Rich, chef de l'exploitation de TuNur, les coûts de production devraient tourner autour de 0,10 dollars le Kwh, un prix très compétitif.

Lire la suite

Une structure de dessalement moderne créée pour aider à rendre l’avenir durable

L’usine de dessalement de Jeppel Marina East, une collaboration entre PUB et Keppel Infrastructure, traitera à la fois le sel et l’eau douce et disposera d’une gamme de caractéristiques de conception écologiques ; elle sera capable de produire 30 millions de litres d’eau portable par jour et sera prête pour 2020.

Lire la suite

Un dispositif portatif qui transforme l’air sale en énergie

Les chercheurs de l’Université d’Antwerp comparent la capacité verte du dispositif portatif à celle des panneaux solaires.

Des chercheurs de l’Université d’Anvers et du KULeuven ont développé un petit appareil portatif qui purifie l’air sale tout en récupérant l’énergie. L’appareil doit simplement être exposé à la lumière pour commencer à fonctionner. Sur l’appareil, une membrane sépare deux chambres et l’air est purifié sur un côté, et l’hydrogène gazeux est produit sur l’autre. Le gaz peut être stocké et utilisé plus tard comme carburant.

Lire la suite

Commonspoly : un jeu social et coopératif plutôt que capitaliste

Version hackée du jeu de société le plus vendu au monde, Commonspoly a été imaginé par le collectif espagnol Zemo98. Un jeu d'entraide où la coopération prend le dessus sur l'esprit de compétition.

Le Commonspoly renverse les règles capitalistes du Monopoly et insiste sur la valeur des biens communs (Crédit : Commonspoly.cc)
Le Commonspoly renverse les règles capitalistes du Monopoly et insiste sur la valeur des biens communs (Crédit : Commonspoly.cc)
Lire la suite

LINA, la voiture électrique et biodégradable qui veut révolutionner la mobilité

C’est une jolie nouvelle qui amène un peu d’espoir dans le domaine de l’industrie automobile : la première voiture électrique et biodégradable est née.

LINA, de son nom, peut être entièrement recyclée et fut conçue avec des éléments fabriqués à partir de fibres de lin.

Et cette avancée majeure dans le monde de l’écologie, nous la devons à des étudiants néerlandais de l’Université d’Eindhoven. Preuve, s’il nous en fallait encore, que les solutions sont à portée de main.

Lire la suite

Cette brique de verre est un panneau solaire

Build Solar, une entreprise issue des travaux de l'université d'Exeter (Royaume-Uni), a conçu une brique de verre incorporant des optiques qui concentrent les rayons du soleil vers des cellules photovoltaïques.

On peut ainsi créer des murs photovoltaïques pour les habitations.

Lire la suite

Emblème du Mexique, le figuier de Barbarie est aussi source d'énergie

Mexico - Emblème du Mexique, le figuier de Barbarie figure en bonne place sur le drapeau vert, blanc et rouge du pays. Ce cactus en forme de raquette a désormais trouvé une seconde vie: ses résidus sont utilisés pour produire de l'électricité.

Le projet-pilote a été lancé en mai sur un vaste marché à Milpa Alta, au sud de Mexico, spécialisé dans le commerce de ce cactus considéré comme sacré dans la mythologie aztèque et qui sert à concocter des mets et des médicaments.

Lire la suite

Au Sahara, une centrale solaire pour alimenter 5 millions de foyers européens

Un consortium de sociétés d’énergie a demandé l’autorisation de construire une centrale solaire géante en bordure du Sahara. La centrale serait reliée à l’Europe via des câbles sous-marins, et pourrait alimenter plus de 5 millions de foyers.

Le consortium TuNur espère profiter du vaste potentiel qu’offre le désert du Sahara pour apporter de l’énergie propre en Europe. Sa demande auprès du ministère tunisien à l’Énergie porte sur une centrale dans le  sud-ouest du pays, qui pourrait générer 4,5 GW d’électricité.

Lire la suite

Le solaire est en train de dépasser le nucléaire

Le photovoltaïque va bientôt rattraper, voire détrôner la capacité mondiale de production d’énergie nucléaire, selon une nouvelle étude américaine. La hausse de la demande  pourrait faire du solaire la principale source d’énergie d’ici à 2050.

D’ici à fin 2017, les centrales photovoltaïques dans le monde entier devraient posséder une capacité de 390 GW, selon les estimations de Greentech Media. Une capacité de plus en plus proche des 391,5 GW de production nucléaire actuelle.

Lire la suite

Le Twistron, une fibre à étirer ou à vriller pour produire de l'électricité

Un Twistron pesant moins lourd qu'une mouche domestique suffit à alimenter une petite ampoule LED, s'allumant à chaque étirement de la fibre.

Il suffit de l'étirer ou de la vriller pour produire de l'électricité. Baptisée "Twistron", cette nouvelle fibre a été mise au point par des scientifiques aux Etats-Unis et en Corée du Sud. Elle pourrait permettre de produire du courant grâce aux mouvements des vagues de l'océan ou à des changements de température, précise l'étude parue dans Science, jeudi 24 août.

Lire la suite

Google veut stocker les énergies renouvelables… avec du sel et de l'antigel !

X, le laboratoire de recherche et développement d'Alphabet (maison mère de Google), planche sur un système de stockage des énergies renouvelables qui pourrait remplacer les solutions avec batteries lithium-ion.

Baptisé Malta, celui-ci repose sur du sel et de l'antigel.

 

  • Le stockage et la restitution des énergies renouvelables sont des enjeux actuels majeurs.
  • Alphabet, maison mère de Google, travaille sur un système à base de sel et d’antigel. Il serait plus efficace et moins coûteux que le stockage sur batteries lithium-ion.
  • L’Allemand Siemens est également sur les rangs.
Lire la suite

Norvège : construction du premier cargo électrique et autonome du monde

Voilà plusieurs années que l’émergence des voitures électriques à grande échelle a permis au marché automobile de débuter franchement sa révolution verte.

Mais la démocratisation des solutions de mobilité durable, plus respectueuses de l’environnement et des écosystèmes, ne se limite pas uniquement aux voitures ou aux camions : elle concerne également les cargos maritimes de transport.

Selon les chiffres publiés en 2007 par l’Organisation maritime internationale (OMI), le secteur maritime rejette plus de 1.120 milliards de kilos de CO2 chaque année. D’ici l’horizon 2020, l’OMI estime que ces émissions auront augmenté de 30% pour atteindre un total de 1475 milliards de kilos annuels.

Lire la suite

Sono Sion : la voiture électrique solaire à 16 000 euros

Présentée ce jeudi 27 juillet à Munich, la voiture électrique solaire de Sono Motors sera lancée au second trimestre 2019.

Prix de vente annoncé : 16 000 euros hors batteries.

Hasard du calendrier ou acte délibéré, c’est à la veille de l’événement Tesla Model 3 que le jeune constructeur allemand Sono Motors a choisi de présenter sa toute nouvelle voiture électrique : la Sion.

A priori dotée d’un pack de 30 kWh, la Sono Sion revendique 250 kilomètres d’autonomie. En termes de motorisation, la Sion fait appel à un bloc moteur de 80 kW et s’annonce capable de tracter jusqu’à 750 kilos via un système d’attelage clairement apparent sur les visuels présentés par le constructeur.

Lire la suite

Le panneau solaire à concentration « écrase » le silicium

Un dispositif photovoltaïque à concentration intégrant un suivi miniature (microtracking) est en mesure de produire quotidiennement 50% d’énergie de plus que les cellules solaires traditionnelles en silicium a rapporté une équipe d’ingénieurs de l’Université Penn State (USA) dans la revue Nature Energy.

 

« Auparavant, les cellules solaires s’avéraient coûteuses, mais depuis les prix ont vraiment chuté » a déclaré Chris Giebink, étudiant en génie électrique.

« En conséquence, la cellule solaire ne constitue plus le coût dominant de l’énergie qu’elle produit. La plus grande partie du coût réside dans tout le reste – l’onduleur, la main d’oeuvre, l’agencement, les études, les frais d’autorisation, etc. »

Lire la suite

La micro-hydroélectricité comme solution d’électricité domestique ?

Vous disposez d’un bout de rivière ou d’un cours d’eau sur votre terrain privatif et souhaitez l’exploiter pour produire de l’énergie propre et renouvelable ?

C’est aujourd’hui tout à fait possible et même recommandé si vous désirez investir dans une installation à forte rentabilité et voir votre facture d’électricité diminuer pour de bon. 

 

Le gouvernement encourage désormais fortement la mise en place de petites ou micros centrales hydrauliques dédiées à l’autoconsommation d’énergie verte chez les particuliers via l’allocation de crédits d’impôts à hauteur de 50% sur l’investissement matériel et d’une TVA à 5,5% sous conditions.

Lire la suite

Des lunettes qui fabriquent de l'électricité

Equipées de verres photovoltaïques,

elles génèrent assez d'énergie pour

alimenter une puce et deux petits écrans.

 

Cela fait près de quarante ans que les ingénieurs explorent la piste de l'électronique organique : dans cette branche, les circuits imprimés en silicium sont remplacés par des polymères, ces chaînes moléculaires qui composent les plastiques, caoutchoucs, colles, peintures...

Moins performants, ils ont cependant l'avantage d'être plus flexibles et malléables.

Aujourd'hui, ces technologies sont à maturité et de nombreuses applications sont envisagées notamment pour les appareils nomades qui demandent peu de puissance.

Lire la suite

Elle apporte la lumière à l'Inde des villages

450 millions d'Indiens vivent sans électricité. L'équivalent de la population de l'Union européenne !

A la tête de la start-up Oorja, primée par le « MIT Technology Review », Clémentine Chambon entend changer les choses.

En fournissant de l'énergie verte et abordable aux ménages ruraux de ce pays qui, dans cinq ans, sera le plus peuplé de la planète.

Lire la suite

La plus grande centrale solaire flottante du monde à Huainan dans l’Est de la Chine

La centrale de Huainan s’étale en effet sur plus de 800 000 mètres carrés. Une superficie record, sur laquelle s’étalent plus de 160 000 panneaux photovoltaïques qui permettent à cette installation renouvelable d’afficher une puissance cumulée totale de 40 MW.

Selon les promoteurs du projet, cette puissance permettra de répondre de manière totalement respectueuse de l’environnement (sans aucune émission de gaz à effet de serre) aux besoins en électricité de plus de 15 000 foyers chinois.

Lire la suite

Et si on transformait les plantes en batteries ?

Demain, faudra-t-il arroser ses lampes ?

C'est en tout cas le pari d'Ermi van Oers, un designer néerlandais, à l'origine du projet-start-up Living Light.

Son idée est toute simple : utiliser le processus de photosynthèse d'une plante pour alimenter une lampe.

Il s'est en effet aperçu que, lors de ce processus, des bactéries génèrent des électrons et des protons dans le sol, et que ceux-ci peuvent être utilisés à la manière d'une batterie traditionnelle. Mieux, plus la plante est saine, plus elle produit d'énergie.

Lire la suite

Le 13e arrondissement de Paris accueille la première piscine chauffée grâce à la chaleur de disques durs d’ordinateurs.

Construite dans les années 20, la piscine de la Butte aux Cailles dans le 13e arrondissement de Paris est désormais à la pointe de l’écologie. Depuis le début du mois de mai, ses deux bassins sont chauffés grâce à la chaleur d’un data center, une chaudière numérique.

 

À la chaleur de disques durs

Le sol de 40m2 comprend des serveurs informatiques installés par la start-up Stimergy. Grâce à un petit data center dont la chaleur émane des ordinateurs et d’une chaudière spécifique, la piscine garde ainsi ses bassins à une température constante de 28°C toute l'année.

 

Lire la suite

En Ecosse, une première ferme d’éoliennes flottantes

Les cinq turbines du projet Hywind du groupe pétrolier norvégien Statoil sont en cours d’acheminement en mer du Nord.

A 25 kilomètres au large des côtes nord-est de l'Ecosse, les bateaux ont profité de l'été pour convoyer depuis la Norvège les cinq éoliennes flottantes du projet Hywind. Une fois les câbles électriques déroulés et raccordés au réseau écossais, le projet, dont les premiers kilowattheures sont attendus en octobre, constituera officiellement la première ferme éolienne flottante de taille commerciale.

Lire la suite

Neuchâtel : une transition énergétique réussie

En mai 2017, les Suisses ont eu l’occasion de se prononcer par referendum au sujet de la future loi de stratégie énergétique de la confédération helvétique.

Dans cette loi, il était question des ambitions du pays pour l’horizon 2050 et de la nécessité d’augmenter la part des énergies renouvelables.

Dans un pays où les habitants sont majoritairement opposés au nucléaire et soutiennent la transition énergétique, l’approbation de cette nouvelle loi n’a été qu’une formalité. Mais au niveau des villes, les responsables locaux n’ont pas attendu une nouvelle loi fédérale pour donner un coup d’accélérateur à leur transition énergétique.

A Neuchâtel par exemple, le virage des énergies renouvelables est déjà bien entamé et la ville est l’une des plus vertes de Suisse. Grâce à un modèle basé sur le développement de partenariats, Neuchâtel a imposé une nouvelle stratégie en faveur du renouvelable.

Lire la suite

Peinture solaire : vos murs produiront bientôt de l’énergie

On connaissait les panneaux solaires : des chercheurs australiens viennent de mettre au point une peinture solaire.

Dernière innovation en matière d’énergie solaire, cette peinture qui se veut révolutionnaire permettrait de capter la lumière du soleil ainsi que l’humidité ambiante pour produire de l’énergie.

Le projet n’en est encore qu’à ses débuts, mais il laisse présager d’un nouveau champ de recherche sur des systèmes d’énergie d’appoint, complémentaires des grosses unités de production.

Lire la suite
View My Stats