Un toucan défiguré reçoit un nouveau bec fabriqué grâce à une imprimante 3d

Grecia est un toucan qui a été sauvagement agressé par un groupe de jeunes au Costa Rica, ces derniers le laissant défiguré, son bec complètement arraché.

Dès lors, une vague d’indignation et de soutien a submergé Internet permettant de récolter pas moins de 7 000 $.

Cette somme a été utilisée pour aider cette petite bête dans sa convalescence mais également pour lui créer un bec artificiel conçu grâce à une imprimante 3D.toucan-agrassion-bec-casse

toucan défiguré prothese

toucan défiguré prothese
Grecia, un toucan qui a été sauvagement agressé et défiguré au Costa Rica par un groupe de jeunes, a suscité une vague d’indignation, de compassion et de soutien extrêmement fort au point de récolter jusqu’à 7 000 $. Cette somme aura permis de lui concevoir, suite à l’arrachage de son bec, une prothèse à l’aide d’une imprimante 3D.
Grecia toucan
Le hashtag #savethetoucan a été utilisé par Luciano Lacayo pour réunir les gens autour de ce projet d’envergure. Ainsi en seulement 48 heures, l’objectif de 5 000 $ a largement été atteint. Au total, c’est plus de 7 000 $ qui ont pu être récoltés via le site Indiegogo.
Ainsi, quatre entreprises du Costa Rica ont offert leur aide pour imprimer un bec en 3D. Le concepteur Nelson Martinez explique qu’il sera fait d’une partie fixe et d’une partie mobile pour pouvoir la nettoyer ou la remplacer. Mais pour pouvoir scanner son bec déformé afin de créer des modèles, ses blessures doivent guérir.
Malgré ce bel élan de générosité, Grecia n’est pas encore sorti d’affaire étant donné que le bec artificiel peut ne pas être accepté par l’animal.
Les scientifiques gardent tout de même espoir vu que l’expérience a déjà été réalisée avec succès sur un aigle et un pingouin. Mais certains éléments restent irremplaçables et ses blessures pourraient affecter son futur ainsi que le reste de sa vie.
En dépit de cet affreux acte de cruauté et de la souffrance animale, Grecia a certainement dû ressentir ce fort sentiment d’amour issu d’un véritable collectif bienveillant de consciences humaines.
Quelle belle leçon de vie adressée à des jeunes inconscients !
Une femelle toucan victime de maltraitance a bénéficié d'un tout nouveau départ grâce à une prothèse conçue par des chercheurs. Venue compenser la perte de la partie supérieure de son bec, celle-ci permet à l'animal de s'alimenter de nouveau de manière autonome. Tieta est une femelle toucan qui a perdu la partie supérieure de son bec des suites d'actes de maltraitance. Mais grâce à trois université brésiliennes, l'oiseau bénéficie désormais d'une nouvelle vie grâce à une remarquable initiative : un nouveau bec qui a été spécialement produit pour l'oiseau à l'aide d'une imprimante 3D. Il aura fallu pas moins de trois mois aux chercheurs de l'organisme de gestion de la faune Instituto Vida Livre et aux universitaires pour concevoir le bec. Une phase de développement plutôt longue au regard de la production qui, en elle-même, n'a pris que deux heures. La prothèse qui pèse 4 grammes est constituée de plastique. Ce dernier a été recouvert d'un vernis et enveloppée d'un polymère créé à partir de ricin commun afin qu'il soit résistant et qu'il puisse remplacer le bec initialement présent. Une véritable renaissance Avant cela, le toucan avait du mal à se nourrir et tentait d'utiliser la partie restée intact de son bec pour attraper les aliments. Ce qu'elle n'arrivait à faire que de temps à autre et uniquement au bout de plusieurs tentatives. Mais désormais, ceci fait partie du passé. Tieta a été greffé le 27 juillet dernier et les résultats sont déjà au rendez-vous. "Nous la nourrissions avec des fruits et elle ignorait le nouveau bec. Mais quand on lui a donné des animaux vivants, comme des asticots ou des cafards, elle les mangeait normalement immédiatement", explique Roched Seba, membre de l'Instituto Vida Livre à la BBC. "Je pense qu'elle mangeait ce type de nourriture lorsqu'elle était libre, avant de perdre son bec. Donc cela a dû activer sa mémoire principale". Grâce à son nouveau bec, Tieta pourra de nouveau s'alimenter de manière autonome et avoir accès aux glandes lui permettant de garder son pelage imperméable. Sauvé d'un marché illégal Le toucan a été sauvé en mars dernier dans un marché illégal d'animaux. L'oiseau était alors malnutri et avait déjà perdu la partie supérieure de son bec. Plus qu'un sauvetage, c'est donc bel et bien une toute nouvelle vie que les chercheurs lui offrent avec cette prothèse. Néanmoins, Tieta ne pourra retrouver sa liberté en raison de son bec partiellement artificiel. Elle demeurera ainsi en captivité, mais elle devrait être envoyée dans un parc à vocation éducative afin de sensibiliser les visiteurs aux conséquences du trafic illégal d'animaux. Ce n'est pas la première fois que l'impression 3D ait utilisé pour venir en aide à des animaux défigurés. En février dernier, des chercheurs avaient déjà utilisé cette technologie pour fabriquer un bec à un toucan qui avait été maltraité par des enfants.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/toucan/un-toucan-defigure-recoit-un-nouveau-bec-fabrique-grace-a-une-imprimante-3d_art35779.html
Copyright © Gentside Découverte

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Clorinda Carberry (mardi, 31 janvier 2017 11:34)


    I must thank you for the efforts you have put in penning this website. I am hoping to view the same high-grade blog posts from you in the future as well. In truth, your creative writing abilities has motivated me to get my own website now ;)