A Bagneux, la géothermie préserve l’environnement… et le porte-monnaie

Bagneux, ce mardi. La centrale géothermique, qui alimente l’équivalent de 10 000 logements, a été inaugurée.

L’hiver arrive. Et, à Bagneux, c’est grâce à la nouvelle centrale géothermique que les habitants vont pouvoir se chauffer. Après deux ans et demi de travaux, le bâtiment de 600m², construit à la lisière de Fontenay-aux-Roses, et son réseau de 12 km sous le sol de Bagneux ont été inaugurés ce mardi. En tout, près de 10 000 équivalent-logements — équipements publics, immeubles collectifs d’habitation et entreprises — pourront bénéficier de cette centrale, exploitée par Bagéops, une filiale de Dalkia. Châtillon a également raccordé une partie de son réseau à cette centrale balnéolaise. Que va-t-elle changer pour les abonnés ?

Des factures stables

Pour l’instant, le prix du gaz étant faible, la facture des abonnés à la centrale sera peu ou prou la même qu’avant. « Mais la géothermie n’est pas soumise aux fluctuations du marché et c’est une ressource inépuisable », note Jean-Baptiste Sivéry, responsable énergies renouvelables chez Dalkia. D’après lui, dans dix ans, le prix du gaz va flamber. Et le réseau de chaleur de Bagneux alimentera plus de 75 % de logements sociaux. « C’est donc aussi un moyen de lutter contre la précarité énergétique », affirme Marie-Hélène Amiable, la maire (PCF) de Bagneux. Autre économie pour les abonnés : les avantages fiscaux. Le recours à plus de 50 % d’énergies renouvelables permet d’appliquer une TVA à 5,5 %, au lieu de 20 %, sur l’ensemble de la facture des utilisateurs.

 

 

Un chauffage plus écologique

 

A Bagneux, l’été, la centrale pourra fournir à elle seule l’énergie nécessaire pour l’eau chaude sanitaire des bâtiments qui y sont raccordés. L’hiver, elle assurera un taux de couverture de 60 %, l’appoint étant produit par des énergies fossiles. Grâce à ça, l’émission de 15 000 t de CO2 sera évitée chaque année. Comme si 5 000 voitures, et leurs émissions, avaient quitté Bagneux. « Les engagements de la COP 21 se construisent aussi par des initiatives locales », martèle Marie-Hélène Amiable.

Vous voulez visiter la centrale ? Un après-midi portes ouvertes est organisé ce samedi, de 13 heures à 17 heures, au 57, avenue du Maréchal-Foch, à Bagneux.

 

La géothermie, qu’est-ce que c’est ?

Tout est dans le nom. La géothermie, du grec « géo », la terre, et « thermos », la chaleur, consiste à exploiter la chaleur naturellement contenue dans le sous-sol. A Bagneux, deux puits ont été creusés à 1 600 m de profondeur. L’un des deux, le puits de production, récupère de l’eau, alors à 65 °C, dans une nappe. Celle-ci remonte ensuite dans la centrale où elle cède sa chaleur à un autre réseau, appelé circuit géothermique, dans lequel circule l’eau de chauffage. L’eau géothermale, qui ne rentre jamais en contact avec l’eau du réseau de chaleur, est ensuite réinjectée totalement dans la nappe, grâce à un puits de réinjection. Garantissant ainsi la pérennité de la ressource.

Source : http://www.leparisien.fr/bagneux-92220/a-bagneux-la-geothermie-preserve-l-environnement-et-le-porte-monnaie-11-10-2016-6194703.php#xtor=RSS-1481423633

Écrire commentaire

Commentaires : 0